Accueil

Contact

Notre équipe

Bulletin d'inscription

Voyages privés en Asie - Horizons 2018-2020
Voyages privés en Asie - Horizons 2018-2020
Premiers regards 2019-2020
Premiers regards 2019-2020

Retour

Carnets de Bagdad

De Jean-Paul Mari

Extrait:

Ici tout se recopie, s'échange, se lit d'un trait, avec une avidité pour les ouvres nouvelles introuvables. Un antique Mohedine Ibn Arabi est une valeur sûre; un vieux Sartre, une relique; le dernier Garcia Marquez, un trésor. Al Rukabi est un visionnaire: son deuxième roman décrivait une ville assiégée par l'armée d'un sultan. Il vient juste de terminer un ouvrage après avoir lu Le choc des civilisations de Samuel Huntington, "pour dire le contraire, l'éloge de la différence et le richesse du débat, la primauté de l'homme sur la mondialisation". Parfois, il a envie de renoncer quand il voit, dans des souks surréalistes, sur des tapis à même le sol, de fines tasses de cristal, un balai, un réchaud à pétrole, un livre personnel dédicacé ou la bicyclette d'un père qui doit nourrir ses enfants... "J'écris en vain. La civilisation recule sous nos yeux !" Déjà, l'embargo le tue "parce qu'il nous prive de culture extérieure, nous renvoie au Moyen Age". Et maintenant, la guerre, imminente avec, comme ennemis, ceux dont il a lu tous les livres, Hemingway, Steinbeck, Faulkner, Mark Twain et Toni Morrisson: "Nous avions un rêve. Celui d'une Amérique, pays de civilisation, de progrès, de liberté. Quel mensonge!"

Jean-Paul Mari, journaliste, était à Bagdad pendant l'hiver et le printemps 2003. Le jour, il couvrait la guerre; la nuit, il tenait son journal. Carnets de Bagdad sont ses réflexions graves et légères, portraits délicats et tendres, coups de gueule, anecdotes de ce qui s'est passé pendant et à côté de cette guerre que l'on aurait aimé qu'elle n'ait pas lieu.

Grasset 0