Accueil

Contact

Notre équipe

Bulletin d'inscription

Voyages privés en Asie - Horizons 2018-2020
Voyages privés en Asie - Horizons 2018-2020
Premiers regards 2019-2020
Premiers regards 2019-2020

Retour

Correspondances avec son mari

édition intégrale 1904-1941

De Alexandra David-Neel

Exploratrice, écrivain, orientaliste, Alexandra David-Neel est connue pour avoir été la première femme européenne à entrer au Tibet en 1924 (Voir "Voyage d'une parisienne à Lhassa"). Elle traversa à pied la Chine et tout le Tibet, ce qui lui valut , en 1925, la premier prix d'athlétisme féminin et la médaille d'or de l'Académie des Sports. Alexandra David-Neel mourut à l'âge de 101 ans, elle venait de faire renouveler son passeport. Cette correspondance commence en 1904 et s'achève en 1941, année de la mort de Philippe Neel, son mari, mais non celle du retour en France de l'auteur, puisque ce n'est qu'en juillet 1946 qu'Alexandra David-Neel rentrera en Europe, mettant ainsi un terme à un peu plus de trente années de séjours en Asie. Elle avait septante-huit ans.

Trente-sept ans de correspondance avec celui qui lui permit de vivre sa vie de voyages, à celui qui fut son ami le plus fidèle, le seul être au monde pour lequel Alexandra David-Neel n'a pas eu de secrets. Elle parle de ses angoisses, de ses désespoirs, de ses soucis d'argent. Elle donne des détails sur les pays qu'elle parcourt, les gens qu'elle y voit. Ce seront ses seules notes de voyage. Dans cette correspondance, nous découvrons aussi la personnalité de ce mari atypique qui, au fil des lettres, la comprendra de mieux en mieux. Lorsqu'il mourut, Alexandra David-Neel se trouvait en Chine, elle prononça cette seule phrase: "J'ai perdu le meilleur des maris et mon seul Ami."

www.alexandra-david-neel.org

Plon 0