Accueil

Contact

Notre équipe

Bulletin d'inscription

Voyages privés en Asie - Horizons 2018-2020
Voyages privés en Asie - Horizons 2018-2020
Premiers regards 2019-2020
Premiers regards 2019-2020

Retour

Galantes chroniques de renardes enjôleuses

Féérie érotique et morale des Qing

De Anonyme Traduction du chinois par Aloïs Tatu

"Galantes chroniques de renardes enjôleuses" est un roman anonyme en langue vulgaire datant vraisemblablement de la dynastie manchoue (1644-1911). Tout à la fois farce guignolesque, féerie érotisante et fable morale, il donne avec une générosité naïve et parfois brouillonne autant à voir, qu'à réfléchir.

Un jeune garçon faussement prude se frotte à deux irrésistibles fées renardes curieusement timorées ; deux esprits goupils sodomites se rendent la politesse sans la moindre pudeur ; des repris de justice sans vergogne ourdissent de pendables forfanteries ; un serf émancipé et un ministre tout puissant offrent des aperçus saisissant sur la noirceur de la nature humaine : tout ce beau monde fournit au romancier les justifications d'une mise en pratique de l'implacable loi de la rétribution des actes.

On passe ainsi du chaud au froid, avant d'être soulevé par une apothéose finale qui réconcilie le héros, égaré passager, avec l'ordre confucéen. Si l'auteur offre à son lecteur le vertige causé par la description détaillée du commerce des corps, c'est pour mieux en condamner les excès et les extravagances." (P. Kaser)

Picquier 0