Accueil

Contact

Notre équipe

Bulletin d'inscription

Voyages privés en Asie - Horizons 2018-2020
Voyages privés en Asie - Horizons 2018-2020
Premiers regards 2019-2020
Premiers regards 2019-2020

Retour

La passagère du silence

De Fabienne verdier

Dans ce récit, Fabienne Verdier remonte aux sources de son art et relate son lent apprentissage auprès d'un maître traditionnel à Chongqing. A vingt ans, dans les années 80, elle obtient une bourse pour l'Université des beaux-arts de cette ville du Sichuan, où jamais aucun étudiant étranger n'avait été admis.

Disciple pleine de fougue et de modestie, elle se plie aux exigences du maître. D'abord, graver la pierre. Puis, pendant des jours et des jours, tracer des traits. Et puis, surtout, prêter l'oreille autant que le coeur aux paroles du vieux sage qui, à force de métaphores et de poésie, tente de lui faire entendre la musique du vivant, de la conduire à la source des choses. Ces échanges de maître à disciple, qui culminent lors d'une pérégrination d'un mois aux monts Emeï, sont les moments les plus forts de ce témoignage. On est touché aussi par la peinture d'une Chine reculée, invisible habituellement aux Occidentaux. Plus que tout, on est impressionné par l'énergie patiente d'une jeune étudiante au «coeur tenace et solitaire», selon les mots du maître Huang. En tout cas, une âme bien trempée qui nous conduit en ce lieu où les chemins de la peinture, de la poésie et de la sagesse se confondent.

De cette expérience unique qui dura plus de dix ans sont nés un vrai récit d'aventures et une ouvre personnelle fascinante, qui marie l'inspiration orientale à l'art contemporain, et dont témoigne son livre d'art "L'unique trait de pinceau" (Albin Michel, 2001).

Albin Michel 2003