Accueil

Contact

Notre équipe

Bulletin d'inscription

Voyages privés en Asie - Horizons 2018-2020
Voyages privés en Asie - Horizons 2018-2020
Premiers regards 2019-2020
Premiers regards 2019-2020

Retour

Un violoncelle sur le toit du monde

De Ariane Wilson

"Ligoté au toit du bus, par-dessus les sacs de victuailles, les fagots de bois, les bonbonnes d'essence et les grappes de passagers, gît un violoncelle. L'autobus toussote. Des voyageurs s'y précipitent, se pendent aux fenêtres, s'accrochent à l'échelle et atterrissent pêle-mêle sur le toit. Le klaxon rugit, le moteur hoquette, fronde; sursaut de démarrage, envolée d'enfants, de colporteurs, de poules et de chiens ahuris. Et ce cri enjoué: "Tchallo, cello".

"Un violoncelle?, nous demande-t-on dans le bureau du syndicat des caravaniers. Qu'est-ce que c'est ?"J'esquisse une forme qui évoque pour eux plutôt un dos de femme que la caisse de mon instrument. "C'est grand comment ?"Maya aligne sa main à la hauteur de mon menton. Les yeux s'écarquillent dans la pénombre. Sunder embrasse cette mesure approximative de ses bras sinueux et la compare mentalement avec la taille de ses chevaux que nous rejoindrons dans deux jours."

Portant sur son dos la charge inhabituelle d'un violoncelle, Ariane Wilson traverse, en août 2000, la vallée du Zanskar, dans l'Himalaya. Elle part avec Maya Gratier à la recherche de rencontres sonores, en troubadours des hautes cimes.
De vallées en cols, au rythme de la marche, elles découvrent d'autres traditions où la musique, accordée au diapason des paysages, est ancrée dans la vie profane et sacrée. Le violoncelle, cheminant entre ciel et terre, mêle ses ondes aux voix de la nature, dialogue avec les chants et les instruments zanskari dans les villages et les monastères.

Ariane Wilson (journaliste et historienne d'art) et Maya Gratier (psychologue, spécialisée dans la petite enfance) sont amies d'enfance, elles animent ensemble un atelier d'expression musicale pour des enfants autistes.

Presses de la Renaissance 0