Accueil

Contact

Notre équipe

Voyages privés en Asie - Horizons 2014-2016

Arabie

 


Carte Titre Pays Durée Prix indicatif par personne

Histoire et civilisation

Oman 12 jours / 11 nuits CHF : 4200

Autotour

Oman 8 jours / 7 nuits CHF : 2450

Randonnée et méharée

Oman 12 jours / 11 nuits CHF : 5370

Nature - la ponte des tortues

Oman 9 jours / 8 nuits CHF : 3770

Oman: Boutre et plongée

Oman 9 jours / 8 nuits CHF : 4120

Yémen: Histoire et civilisation

Oman 16 jours / 15 nuits CHF : 3980

Randonnée sur les hauts-plateaux

Yémen 11 jours / 10 nuits CHF : 2120

Randonnée à Socotra

Yémen 11 jours / 10 nuits CHF : 3530

Fermer

Histoire et civilisation

Oman

Sentinelle du détroit d’Ormuz, le sultanat d’Oman, situé à l’extrême nord-est de la péninsule arabique, grand cultivateur d’encens et de myrrhe, reste aujourd’hui encore, malgré la qualité de ses infrastructures, son calme et sa modernité, une terre d’aventures. C’est donc en jeep que vous irez découvrir les oueds irriguant les verdoyantes palmeraies, escalader les collines lunaires, emprunter les pistes tortueuses menant aux villages isolés, franchir les chaînes montagneuses, ou encore traverser les sables du désert. Bordé sur trois côtés par la mer et sur le quatrième par le désert, situé au carrefour de routes maritimes et terrestres, Oman fut à la croisée des plus anciennes voies commerciales du monde. Résistant aux envahisseurs successifs – Persans, Portugais, Anglais –, Oman a su préserver son identité.

Fermer

Autotour

Oman

Découvrir et explorer à son rythme, en toute liberté, possible. Après avoir visité Mascate, la capitale, son vous emmènera à travers les sables rouges du désert, vers des villages traditionnels nichés dans les oasis de montagne, à travers des canyons et wadis, le long d’une côte bordée de plages intactes. A Nizwa, bijou d’oasis niché au pied du Jebel Akhdar, «la montagne verte», vous vous perdrez dans le grand marché de chèvres. A Wahiba, véritable mer de sables, vous vivrez l’ambiance fabuleuse d’une nuit passée dans les dunes, sous une voie lactée éclatante. Dans la ville portuaire de Sur, vous pourrez rencontrer les artisans de construction des boutres.

Fermer

Randonnée et méharée

Oman

Découvrir en un même voyage les plantations d’arbres fruitiers du Wadi Mistal, les palmeraies et les roses de montagnes du djebel al Akhdar et les sables du Wahiba. Pendant quatre jours, vous renouerez avec la tradition des tribus Wahibas dans ces sables qui désormais portent leur nom, parce que pendant des siècles ils les ont traversés, en caravane chamelière, faisant commerce avec les pêcheurs de la Mer d’Arabie, troquant les dattes contre le poisson et créant de grands marchés. Vous marcherez avec ces derniers nomades du désert, les seuls à connaître parfaitement les pistes et les points d’eau. En leur compagnie, vous suivrez cette route constituée essentiellement de dunes et de vallons sableux.

Fermer

Nature - la ponte des tortues

Oman

Le sultanat d’Oman est une vaste réserve naturelle abritant bon nombre d’animaux et de plantes variant en fonction du climat et de la topographie et qui font l’objet d’une protection gouvernementale. Oiseaux des mangroves, arbres à encens, tortues de mer, cétacés, mouflons au Djebel Akhdar, réserve d’oryx en plein désert. La majorité des tortues vertes parcourant l’Océan Indien seraient nées sur les côtes omanaises où elles reviennent pondre depuis des millénaires. La réserve de Ras al-Jinz, unique lieu ouvert au public et lieu d’observation, accueille l’une des plus importantes concentrations de tortues vertes (plus de 30’000). Ce centre d’accueil et de recherche, soutenu par le gouvernement, vous permettra de concilier visite archéologique et observation des tortues.

Fermer

Oman: Boutre et plongée

Oman

La mer d’Oman abrite une faune abondante et variée, trouvant refuge dans la barrière de corail. Elle offre un véritable trésor sous-marin: tombants vertigineux, récifs coralliens et forêts de coraux mous sont réputés pour être habités par une grande bio-diversité marine. A bord d’un boutre, construit en bois, gréé d’un ou plusieurs mâts portant chacun une voile trapézoïdale, vous pourrez explorer les différents sites de plongée et aurez ainsi peut être la chance de rencontrer raies mantas, tortues, dauphins, requins-marteaux, requins-baleines et poissons-lunes. Cette suggestion de voyage inclut également une nuit dans cet autre océan omanais, celui des sables du désert Wahiba.

Fermer

Yémen: Histoire et civilisation

Oman

Le Yémen: Combien sont-ils ceux qui tombèrent sous son charme? Les Romains l’appelaient «Arabie Heureuse», les chameliers arabes déposaient ici leurs ballots remplis de parfums et d’épices, les marchands vénitiens affrontaient la mer jusqu’à Mokha pour acheter son café, Arthur Rimbaud y revenait toujours entre deux expéditions en Ethiopie. Le Yémen a depuis toujours attiré voyageurs, commerçants, poètes et aventuriers. Le voyageur moderne n’échappe pas à cette fascination. Pays de légendes, pays de paysages, montagnes escarpées, découpées en terrasses, déserts jalonnés d’oasis miraculeuses, vallées verdoyantes, ports bruyants et pittoresques, marchés de poissons. Pays d’architectures, maisons-tours en pierres décorées de stuc, en briques ou en pisé. Le Yémen sait comment rendre ses visiteurs heureux.

Fermer

Randonnée sur les hauts-plateaux

Yémen

Des montagnes découpées en terrasses au sommet desquelles, pour économiser la terre arable, sont construits des villages forteresses, dont la pierre des maisons se confond avec la roche. Que ce soit dans le djebel Harraz ou dans le djebel Bura, vous découvrirez, au rythme de votre marche, ce merveilleux et patient travail millénaire de l’homme, ces villages fortifiés, posés en équilibre sur les crêtes, ces profonds wadis à la nature luxuriante. Au détour des ruelles et des souks animés, au rythme de l’appel des muezzins, vous découvrirez l’ambiance de l’Arabie, l’hospitalité de ces rudes montagnards qui savent si bien danser, le soir venu, au rythme des tambourins.

Fermer

Randonnée à Socotra

Yémen

Socotra, une île peu connue, posée en sentinelle à l’entrée du golfe d’Aden et du détroit de Bab al-Mandab. Ile de légendes et d’histoires mystérieuses. On raconte que l’île de Socotra serait un morceau de l’Atlantide, miraculeusement sauvée des eaux. Les Grecs la nommaient l’île du Phénix, les Sabéens l’occupèrent au VIe siècle et elle fut christianisée. De plus, Socotra est un petit paradis, une troublante réserve naturelle. Séparée du continent africain à l’ère tertiaire, elle a gardé et adapté un grand nombre d’espèces végétales et animales archaïques. On y dénombre 889 espèces de plantes, parfois uniques, tels l’arbre concombre, l’Adenium Obesum, au tronc en forme de bouteille renflée, ou l’arbre à myrrhe (Commiphora) et surtout le Boswalia Sacra, dont on récolte encore le précieux encens.