Accueil

Contact

Notre équipe

Voyages privés en Asie - Horizons 2014-2016

Asie Centrale

 


Carte Titre Pays Durée Prix indicatif par personne

Faïences et minarets

Ouzbékistan 15 jours / 14 nuits CHF : 3850

Trekking dans le canyon de la Koksu

Ouzbékistan 13 jours / 12 nuits CHF : 3030

Randonnée entre Khorezm et mer d’Aral

Ouzbékistan 8 jours / 7 nuits CHF : 2770

Sites oubliés sur la Route de la Soie

Kazakhstan 14 jours / 13 nuits CHF : 3210

Chez les nomades de l’Altai

Kazakhstan 10 jours / 9 nuits CHF : 4530

A vélo dans les Monts Célestes

Kazakhstan, Kirghizstan 12 jours / 11 nuits CHF : 3700

Les hauts pâturages

Kirghizstan 15 jours / 14 nuits CHF : 3930

Randonnée au Lac Karakol

Kirghizstan 16 jours / 15 nuits CHF : 3840

Randonnée équestre au lac Song-Kol

Kirghizstan 14 jours / 13 nuits CHF : 4190

La route des nuages

Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizstan 16 jours / 15 nuits CHF : 5660

Trekking au Dragon dormant

Tadjikistan, Kirghizstan 21 jours / 20 nuits CHF : 5860

Randonnée à vélo dans le Pamir

Tadjikistan 12 jours / 11 nuits CHF : 3370

Fermer

Faïences et minarets

Ouzbékistan

Ce voyage est une invitation à découvrir, entre l’Oxus et l’Iaxarte, les témoignages de civilisations trop longtemps oubliées. Une invitation à marcher dans les pas d’Alexandre le Grand et de Marco Polo, à fouler un sol qui vit se croiser les anciennes caravanes venues de Chine ou des Indes, et celles qui s’en retournaient d’Antioche, d’Alexandrie ou de Constantinople. Nous vous proposons de revivre l’émotion des marchands apercevant soudain, après avoir longuement traversé des déserts hostiles, ces minarets, ces mosquées et ces médersas dont le bleu des faïences rivalise avec le ciel.

Fermer

Trekking dans le canyon de la Koksu

Ouzbékistan

Ce trekking vous emmènera à l’ouest de la chaîne des Tian Shan, ou Monts Célestes, qui, avec ses 4000 km de long, constitue le cinquième relief du monde après l’Himalaya, les Andes, les Rocheuses et le Pamir. Une marche qui débutera au village de Pskem à 1200 mètres d’altitude pour ensuite longer gorges, lacs et rivières, traverser des cols à 3250 mètres, aller à la source de la rivière Koksu et y découvrir, dans un paysage sauvage, ses gorges et ses falaises vertigineuses pouvant atteindre parfois 1500 mètres de hauteur. De retour à Tashkent (La citadelle de pierre), ivres d’air frais, de nature, de vertiges de toutes sortes, vous aurez plaisir à vous promener dans les ruelles ombragées du centre ville.

Fermer

Randonnée entre Khorezm et mer d’Aral

Ouzbékistan

Cet itinéraire permet de concilier découvertes historiques, archéologiques, culturelles, ethnographiques et goût pour la nature et les nuits en bivouac. L’oasis de Khorezm est située sur le cours inférieur de l’Oxus (Amou Daria), près de la mer d’Aral. Elle était peuplée depuis le néolithique et joua le rôle de plaque tournante entre la Mésopotamie et les régions hyperboréennes. Très tôt habitée par les Indo-Européens, l’oasis de Khorezm a été, dit-on, la patrie des Zoroastres. A Nukus, vous visiterez l’invraisemblable musée d’art de Savitsky et sa riche collection d’art russe des années 30. En chemin pour la mer d’Aral, vous passerez par le lac Barsa et ses étendues de sel blanc, et vous découvrirez le cimetière des bateaux. Khiva, ses nombreuses médersas et mosquées, en sera l’aboutissement.

Fermer

Sites oubliés sur la Route de la Soie

Kazakhstan

Des recherches archéologiques permettent d’affirmer que certaines caravanes de la Route de la Soie, entre le Ve et le XIVe siècles, empruntaient un passage passant dans la région de Kyzyk Kala près de la Caspienne, voire même traversaient le lit de la Caspienne direction nord-ouest jusqu’à la ville russe de Itil sur la Volga. Cette hypothèse se base sur le fait qu’il y a un millier d’années, le niveau de la Caspienne était de 7 à 12 mètres plus bas. Cette partie méconnue des Routes de la Soie en garde encore des témoi- gnages: caravansérails, grottes pour ermites soufis, nécropoles. Ce voyage vous offre la possibilité unique de visiter une région peu courue des touristes, dans des paysages surprenants. Dès Aktau, ville portuaire de la Caspienne, vous aurez l’impression d’arriver sur une autre planète.

Fermer

Chez les nomades de l’Altai

Kazakhstan

Les paysages du massif montagneux de l’Altai (plus de 2000 km avec des sommets de plus de 4000 mètres et 1402 glaciers, bordant la Russie, la Mongolie, la Chine et le Kazakhstan) sont extraordinairement divers: hautes montagnes, pics acérés, alpages, steppes déboisées, herbes sèches, forêts de conifères et fourrés impraticables, lacs d’altitude, sources minérales, rapides et chutes d’eau bruyantes. Ce périple, au nord-est du Kazakhstan, vous fera découvrir les mille-et-une richesses d’une nature restée encore vierge, vous permettra d’approcher la vie nomade de ses habitants: chasse et pêche, cueillette des champignons, promenade à cheval. Et peut-être aurez-vous la chance d’apercevoir de près aigles, faucons pèlerins ou gypaètes barbus.

Fermer

A vélo dans les Monts Célestes

Kazakhstan, Kirghizstan

Pour les sportifs, les montagnes du Tian Shan (Monts Célestes) offrent un terrain d’aventures exceptionnel, que ce soit à pied, à vélo ou à cheval. Cette randonnée, débutant à Almaty, vous permettra sur 640 km de découvrir la vallée Karkara, puis de longer la frontière khirghize avant d’atteindre le col Ming-Tur, le point culminant de votre voyage à 3800 mètres, pour redescendre dans la vallée verdoyante du lac Issyk-Kol. Vous croiserez les bergers semi-nomades, pourrez admirer leurs yourtes et goûter à leur hospitalité légendaire. Une randonnée exceptionnelle à travers des paysages de rêve, dans une nature encore vierge et préservée.

Fermer

Les hauts pâturages

Kirghizstan

La Kirghizie est un pays de montagnes, d’oasis, de lacs et d’alpages surplombant les grandes steppes de l’Asie Centrale, un pays de paysages exceptionnels, peuplés de chevaux et d’animaux sauvages. Cet itinéraire vous conduira au cœur de la culture et de la vie quotidienne des Kirghizes par des pistes et des chemins qui n’existent sur aucune carte, de hameaux en villages, en dormant chez l’habitant ou sous yourte. Des rives du lac Issyk-Kol, au caravansérail de Tash-Rabat, au lac Song-Kol en plein centre des Monts Célestes (3016 mètres), vous vivrez au rythme de vie des pasteurs, vous rencontrerez des éleveurs de yaks, vous découvrirez quelques unes de leurs coutumes: la traite des juments et le barattage du beurre et de la crème, la fabrication du feutre pour les yourtes avant de participer à leur montage et enfin le nouage ou le tissage des tapis kirghiz.

Fermer

Randonnée au Lac Karakol

Kirghizstan

Les Monts Célestes ou Tian Shan culminent à plus de 7000 mètres. Ils cachent dans leurs vallées, cols, lacs, prairies. Cet itinéraire qui marie transport en voiture et randonnée pédestre vous permettra de découvrir tranquillement (vos bagages seront transportés à dos de chevaux) les recoins de cet immense paysage. Vous passerez des cols, bivouaquerez au bord des lacs (Issyk-Kol, Ala Kol) à plus de 3000 mètres, vous longerez des gorges (Karakol) et pas après pas, parfois peut-être le souffle un peu court, vous entrerez dans ce monde de nomades et de grands espaces, vous approcherez leurs coutumes, leurs traditions, leur artisanat, vivrez le temps d’un voyage leur vie quotidienne.

Fermer

Randonnée équestre au lac Song-Kol

Kirghizstan

La culture kirghize, intimement liée au nomadisme, fait du cheval, tant vanté dans les épopées, la poésie et les récits des explorateurs, le double de l’homme. «Avec ton père tu connais le peuple, avec le cheval tu connais le territoire», ce proverbe kirghize vous accompagnera dans votre randonnée. Le cheval kirghize est de taille moyenne, robuste et accoutumé aux terrains accidentés des montagnes. Docile, il sait mettre le cavalier débutant en confiance. Ainsi au pas lent et sûr du cheval, vous découvrirez les paysages grandioses de la chaîne des Tian Shan, les vastes prairies d’altitude (jaïloo), le lac Song-Kol, à plus de 3000 mètres, aux eaux turquoise et limpides où viennent s’abreuver par centaines les troupeaux de yaks et de chevaux, mais aussi, discrètement, les léopards des neiges, renards argentés et loups gris.

Fermer

La route des nuages

Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizstan

Suivre la route M41, la Pamir Highway, entourée de pics aux neiges éternelles, flirtant avec le ciel, construite dans des plateaux désertiques battus par les vents, c’est vivre un voyage entre terre et nuages. En effet, la mythique M41, une des plus hautes routes du monde, relie Douchanbé (Tadjikistan) à Och (Kirghizstan) en serpentant à travers la région autonome du Gorno-Badakhshan par de nombreux cols entre 4000 et 5000 mètres. Lorsque vous longerez la frontière afghane et apercevrez à peu de distance la Chine et le Pakistan, vous com- prendrez pourquoi la M41, la Pamir Highway, possède toujours la même importance stratégique et militaire. Mais elle était aussi une route de pèlerins et de marchands, et vous découvrirez des grottes antiques, des sources thermales, des lieux de méditation soufis et les temples en ruines de religions aujourd’hui disparues.

Fermer

Trekking au Dragon dormant

Tadjikistan, Kirghizstan

Le lac Sarez sera l’une des découvertes les plus étonnantes de ce périple dans les montagnes du Pamir. Le lac, caché dans le nœud central de la chaîne, s’est formé en 1911 à la suite d’un tremblement de terre (estimé avoir atteint la cote de huit ou neuf sur l’échelle de Richter), enterrant le village Usoi, provoquant le blocage de la rivière Murghab, créant l’un des plus grands barrages naturels du monde. Au sud du lac Sarez, dans la vallée du fleuve Alichur, vous pourrez admirez les eaux claires du lac Yashikkol, une autre merveille de cette sauvage nature. Ce trek, débutant dans la vallée près de Khorog Gunt, vous emmènera, par des chemins isolés, le long de rivières tumultueuses, sources d’eaux sulfureuses et bains de boue chaude, jusqu’à la frontière kirghize. Votre périple se terminera à Osh et son étonnant bazar.

Fermer

Randonnée à vélo dans le Pamir

Tadjikistan

Le nord et le sud du Tadjikistan sont séparés par les montagnes Fann, énorme éperon à l’ouest du Pamir. De Khujand dans le nord du Tadjikistan, vous pédalerez jusqu’à Istarafshan, ville fascinante ayant gardé le tracé de ses anciennes rues, aux maisons dont les plafonds sont richement décorés. Le passage du col Shahriston (3370 mètres), vous permettra d’avoir une vue panoramique sur les sommets des montagnes Fann. Vous serez hébergés au bord du lac Iskandarkol, au loin vous apercevrez les pics des montagnes Chimtarga, Hazormech, Sarima et Gazni. On raconte qu’Alexandre le Grand passa par là avec ses armées dans sa conquête de Samarcande. Votre route continuera le long de la Vallée de la rivière Fann, dominée par d’étonnantes montagnes de couleur rouge et noire. Anzob, le dernier col, à 3373 m, vous permettra d’atteindre enfin Dushanbe.