Accueil

Contact

Notre équipe

Voyages privés en Asie - Horizons 2014-2016

Japon

 


Carte Titre Pays Durée Prix indicatif par personne

L’essentiel

Japon 11 jours / 10 nuits CHF : 3590

Sites UNESCO

Japon 16 jours / 15 nuits CHF : 5670

Architecture et art contemporain

Japon 16 jours / 15 nuits CHF : 5440

Jardins et châteaux

Japon 17 jours / 16 nuits CHF : 5570

Temples et sanctuaires

Japon 18 jours / 17 nuits CHF : 8460

Les matsuris du Tôhoku

Japon 9 jours / 8 nuits CHF : 3290

Festivals de Takayama et Kamakura

Japon 13 jours / 12 nuits CHF : 3650

Hokkaido

Japon 12 jours / 11 nuits CHF : 10440

Volcans et bains thermaux

Japon 14 jours / 13 nuits CHF : 4110

Randonnée Nakasendo

Japon 13 jours / 12 nuits CHF : 4140

Randonnée dans les Alpes japonaises

Japon 16 jours / 15 nuits CHF : 13120

Péninsule de Shiretoko à vélo

Japon 9 jours / 8 nuits CHF : 6500

Ancienne route de Kumano à vélo

Japon 13 jours / 12 nuits CHF : 9110

Autotour à Chugoku

Japon 11 jours / 10 nuits CHF : 2840

Japon en liberté

Japon 15 jours / 14 nuits CHF : 4240

Fermer

L’essentiel

Japon

Le Japon nous livre une foule d’images contradictoires et paradoxales: production de pacotille, haïku fulgurant, lutteurs de sumo prêts à bondir, play-stations, peinture exquise, métro bondé, bonze zen ratissant son jardin de pierres, touristes pressés, solitude du Mont Fuji, visages fermés, sereins, sourire intérieur du Bouddha, électronique de masse, recherche de pointe, visage poudré des courtisanes, forêts de bambous, lames de sabre polies des samouraïs, algues comestibles, rondelles de sushi… Ne prévoyant que les transports d’étape en étape, ce voyage vous permettra de découvrir par vous-même et à votre rythme ce pays qui, s’il est présent partout et à chaque instant de notre vie, reste pour beaucoup une grande énigme.

Fermer

Sites UNESCO

Japon

Cet itinéraire met l’accent sur plusieurs sites classés au patrimoine mondial de l’humanité par l’ UNESCO. Par exemple, à trois heures de train de Tokyo, les sanctuaires et les temples de Nikko situés sur l’île de Honshu. La ville de Takayama, entourée de montagnes culminant à 3000 mètres, jamais bombardée durant la Seconde Guerre mondiale, qui a conservé intactes ses très vieilles maisons de bois et de papier. Shirakawa, trois villages transplantés, condamnés à disparaître suite à la construction d’un barrage hydroélectrique, soit 150 maisons dont certaines datant de plusieurs centaines d’années, déplacées une par une. Nara, l’ancienne capitale du Japon entre 710 et 784, à 100 km d’Osaka, ainsi que l’immense nécropole du Mont Koya. Enfin, Himeji dont le château est l’un des plus vieux témoignages du Japon médiéval.

Fermer

Architecture et art contemporain

Japon

L’architecture japonaise, fortement influencée par l’architecture chinoise, se distingue cependant par certains aspects typiquement japonais. La plupart des bâtiments qui subsistent aujourd’hui de l’architecture pré-moderne japonaise sont majoritairement des châteaux, des temples bouddhistes, et des sanctuaires shinto. Mais le besoin de reconstruire le Japon après la Seconde Guerre mondiale provoqua alors une grande stimulation auprès des architectes japonais. C’est ainsi que les immeubles japonais contemporains se classent parmi les plus fameux du monde. A Naoshima, petite île perdue dans la mer intérieure, vous découvrirez un musée d’art contemporain, appelé Benesse House, conçu par l’architecte Tadao Ando. Le propriétaire de ce lieu a l’ambition d’étendre l’art contemporain à l’ensemble de l’île.

Fermer

Jardins et châteaux

Japon

Quand on imagine le Japon, deux termes sautent immédiatement à l’esprit: samouraïs et jardins, art de la guerre et art sacré de la beauté idéale. Ce voyage vous plongera dans le Japon médiéval, lors de la visite des châteaux des seigneurs de guerre, vous marcherez dans des jardins dont pour certains, il a fallu plus de 150 années de patience pour les réaliser. Jardins de pierres et jardins de fleurs, un art qui s’apparente à l’art poétique mais qui utilise les éléments au lieu des mots. A Okayama, par exemple, vous pourrez admirer un des trois plus beaux jardins du Japon, le Koraku-en. Un voyage comme une grande flânerie méditative, à travers des paysages ayant inspiré poètes et peintres, un voyage de contrastes entre monastères, châteaux et maisons de thé.

Fermer

Temples et sanctuaires

Japon

La religion au Japon est présente à chaque coin de rue, les Japonais ne dissociant quasiment pas religion et croyance, foi et conformisme social, rite et coutume. L’itinéraire proposé vous emmènera de sanctuaires shintos en temples bouddhistes. Le shintoïsme, la plus ancienne religion du Japon, est né d’un mélange entre animisme, shamanisme, et culte des ancêtres. Le bouddhisme, apparu plus tard (VIe siècle) a marqué d’une empreinte profonde toute la civilisation nationale. La maison traditionnelle, par exemple, dérive du sanctuaire shintoïste primitif, mais c’est au bouddhisme qu’elle doit la discrète harmonie de son espace intérieur. Il n’est pas évident de reconnaître au premier coup d’oeil un temple bouddhiste d’un sanctuaire shinto. La plupart du temps, seule les distingue la présence d’un portique de bois à l’entrée des sanctuaires.

Fermer

Les matsuris du Tôhoku

Japon

Dans la région de Tôhoku, région montagneuse au nord-est du Japon, lors des hivers longs, ont lieu chaque année en été, trois grands festivals (matsuri): Nebuta Matsuri à Aomori et à Hirosaki, Tanabata Matsuri à Sendai et Kanto Matsuri à Akita. Les nebutas sont des sortes de géants de papier peints de couleurs vives qui prennent des apparences différentes selon les villes. Le Nebuta Matsuri à Aomori est l’un des festivals les plus célèbres du Japon. On y assiste au défilé des nebutas, installés sur roues et tirés par une quinzaine de personnes. Les chars, accompagnés de danseurs équipés de clochettes, défilent sur le rythme de taikos géants. A Sendai a lieu un festival différent, celui de la fête des étoiles, qui célèbre, selon une légende sinojaponaise, les retrouvailles annuelles, grâce à la Voie lactée du bouvier et de la princesse.

Fermer

Festivals de Takayama et Kamakura

Japon

Cette proposition vous permettra d’aller à la découverte des coutumes et de l’histoire japonaises à travers deux festivals très aimés des Japonais. A Takayama, dans la région montagneuse du centre de Honshu, vous pourrez assister au Takayama Matsuri, un festival qui est organisé deux fois par an, au printemps et en automne dans les rues de la vieille ville. Il est considéré comme le plus beau festival du Japon. Un défilé rassemblant plus de mille personnes est mis en scène, vous faisant remonter le temps jusqu’au XVe siècle. A Kamakura, qui au XIIe siècle a connu un développement politique et culturel comparable à celui de Kyoto, a lieu dans le sanctuaire Tsurugaoka Hachimanagu, symbole de la ville, et dans les rues, le Kamakura Matsuri: combats à cheval, arts martiaux, costumes pour rendre hommage à ses héros qu’étaient les samouraïs. Ce festival a lieu au mois d’avril.

Fermer

Hokkaido

Japon

L’île d’Hokkaido, la plus septentrionale, est la deuxième en taille. Son climat est très différent de celui du reste du Japon. Il y fait généralement plus frais en été et très froid en hiver. Hokkaido, traversée par de nombreuses chaînes de montagnes, est célèbre pour ses paysages naturels: forêts vierges, volcans en activité ou grands lacs. Le lac Shikotsu est un magnifique lac enserré entre des falaises abruptes. L’eau y est d’un bleu profond et n’est jamais prise par les glaces. Le Parc National de Akan vous offrira de magnifiques paysages de montagnes. Il est situé dans une chaîne volcanique, ce qui permet de jouir de lacs de montagne et de onsen (sources thermales). Lors d’une excursion sur la péninsule de Shiretoko, site classé au Patrimoine mondiale de l’UNESCO, vous découvrirez des forêts primaires, falaises et cascades d’eau.

Fermer

Volcans et bains thermaux

Japon

En raison de sa proximité avec la Corée et la Chine, Kyushu a depuis le quatrième siècle été influencée par les cultures plus sophistiquées de ses voisins. Elle a également été la première base des contacts avec l’Occident lorsque les Portugais ont débarqué sur l’île au XVIe siècle. Située au sud-ouest de l’île principale de Honshu, cette région réunit tout à la fois un climat tempéré, une nature d’un vert luxuriant, des sources chaudes et des formations volcaniques aux formes mystérieuses. Vous découvrirez Kagoshima qui fourmille de superbes panoramas, de sites historiques et de sources d’eau chaude. Elle est dominée par le Sakurajima, un volcan en activité. Sur l’île de Yakushima, vous pourrez vous égarer dans une forêt vierge de cèdres «Yaku-sugi» séculaires.

Fermer

Randonnée Nakasendo

Japon

La Nakasendo est l’une des cinq routes principales, elle reliait Edo (Tokyo) à Kyoto. Cette randonnée vous permettra de suivre cette route historique, foulée par tant de moines, poètes et peintres. Elle s’étendait sur environ 532 km et comportait 69 relais. Sur cet itinéraire, beaucoup d’étapes se feront en train, d’autres à pied. Vous partirez de Narai «aux mille maisons», qui se trouvait à mi-chemin entre Tokyo et Kyoto. En train, vous sauterez quelques étapes et à pied, par le chemin des montagnes, vous rejoindrez Tsumago puis Magome, deux anciens relais charmants et typiques qui vous plongeront dans le Japon d’il y a 200 ans. Avant d’atteindre Kyoto, vous vous arrêterez au Mont Koya, haut lieu du bouddhisme nippon.

Fermer

Randonnée dans les Alpes japonaises

Japon

Les amateurs de marches et de randonnées en montagnes ne seront pas dépaysés en parcourant cette région qu’il est coutume d’appeler les Alpes japonaises. Les Alpes japonaises sont une cordillère qui traverse l’île de Honshu. Son nom fut popularisé par le révérend Walter Weston (1861-1940), un missionnaire anglais en l’honneur duquel une plaque commémorative a été posée à Kamikochi. Les Alpes japonaises comprennent les monts Hida, les monts Kiso et les monts Akaishi. On trouve dans ces chaînes montagneuses différents sommets dépassant 3 000 mètres d’altitude, les plus hauts du Japon après le mont Fuji. Cet itinéraire est conçu pour des marcheurs moyens, certains déplacements se faisant en bus.

Fermer

Péninsule de Shiretoko à vélo

Japon

La péninsule de Shiretoko toute entière est un Parc National, le site a été classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005. Elle est le royaume des falaises et des cascades et l’abri de dizaines d’espèces d’oiseaux de mer. Ses forêts passent pour être des forêts primaires non encore explorées. Pendant neuf jours, vous parcourrez les différentes facettes de la péninsule, chutes d’eau chaude, lacs, cascades, flore inattendue. Vous découvrirez la région des cinq lacs, dans lesquels se reflètent les sommets de Shiretoko. En kayak vous pourrez découvrir la côte est et ses falaises abruptes et si vous avez un peu de chance les ours bruns qui peuplent encore les flancs des montagnes. Le soir, vous pourrez vous reposer en vous baignant dans les bains de sources d’eau chaude.

Fermer

Ancienne route de Kumano à vélo

Japon

Depuis plus de 1000 ans, des Japonais provenant de toutes les classes sociales ont fait le pèlerinage jusqu’à Kumano. Ces pèlerins utilisaient un réseau de routes maintenant appelé Kumano kodo, qui s’étire à travers la péninsule montagneuse de Kii. Le trajet à pied faisait lui-même partie intégrante du pèlerinage, car les pèlerins entreprenaient, chemin faisant, de rigoureux rites religieux de purification et de culte. Depuis l’ancienne capitale de Kyoto, les pèlerins effectuaient un aller-retour de 30 à 40 jours jusqu’à Kumano. Leur but ultime étant de visiter les 3 sites sacrés. L’itinéraire proposé vous permettra de découvrir, non pas à pied mais à vélo, certains sites de la route des pèlerins.

Fermer

Autotour à Chugoku

Japon

La région de Chugoku signifie «pays du milieu». Cette dénomination fait référence aux anciennes divisions du Japon: on distinguait le Pays Proche, le Pays du Milieu et le Pays Lointain en référence à la distance qui les séparait des anciennes capitales (Nara ou Kyoto selon l’époque). Elle englobe toute l’extrémité ouest de Honshu. Très montagneuse, elle renferme nombre de petites criques et de plaines côtières. De vastes régions productrices de riz sont concentrées le long des plaines de la Mer du Japon et de la plaine d’Okayama. Le climat chaud et sec de la Mer Intérieure est idéal pour la culture des oranges. Ce périple proposé, que vous ferez en voiture de location à votre propre rythme, vous permettra de faire le tour de cette région au passé historique riche mais aussi douloureux.

Fermer

Japon en liberté

Japon

Visiter le Japon en toute liberté et en train, en reliant les sites importants de l’histoire et de la culture japonaises, c’est ce que nous vous proposons. De Tokyo vous vous rendrez dans l’ancienne ville féodale de Takayama, puis Kanazawa, réputée pour ses spectacles de théâtre Nô. Deux journées à Kyoto vous permettront de saisir quelques reflets de l’ancienne capitale niponne. En ferry, vous rejoindrez Miyajima, «L’île où cohabitent les hommes et les dieux». A Hiroshima, vous pourrez vous recueillir au mémorial de la Paix, et vous rejoindrez ensuite, toujours en train, le Mont Koya, à 900 mètres d’altitude, où se trouve le temple Kongobu-ji, fondé en 816. Ce site, où sont construits près de 120 temples et monastères, un des centres religieux le plus important du Japon, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.